Les Chroniques d’Emmett Cullen 2

Les Chroniques d’Emmett Cullen
Jasper

Je restai tapi dans l’ombre, Lune de Miel à mes cotés grognant faiblement. J’observai Jasper effectuant se qu’il appelait ses exercices du matin. (Idée copiée sur une émission du matin pour filles, j’en suis persuadé!). J’étais toujours fasciné par la dextérité et la concentration qu’il y mettait. Plusieurs fois je lui avais demandé d’y participé. De toute évidence sa rigueur militaire n’était pas faite pour moi.

D’après ses propres dires, mon « style de combat » n’en était pas un ! Juste plus proche de l’instinct que de la technique. (La technique c’est « pas de technique »!) Il n’avait pas vraiment tord, par rapport à lui je n’avais pas appris à me battre. Je ne cache pas un passé d’humain assez bagarreur, mais me battre contre d’autres vampires ne m’était arrivé que rarement. Ayant plus à faire à des animaux, j’ai calqué mes combats sur leur façon de se batte.

 

 

C’est un peu, voire beaucoup pour cela que Jasper me donne le surnom «  d’électron libre » :
– «  Tu n’es pas possible Emmett! Ton style est tellement brouillon! Tu changes d’avis tellement de fois que tenter d’anticiper tes mouvements me fait perdre le fil. Tache d’être plus organisé! » J’avais particulièrement aimé cet entraînement là!

A bien y réfléchir, j’ai toujours apprécié Jasper. Dès le jour où lui et Alice sont arrivés. Enfin je devrais plutôt dire : le jour où Alice a traîné Jasper derrière elle à la villa!

Edward avait déboulé dans le salon où Esmée et Rosalie étaient à deux contre moi pour m’arracher la télécommande. Je luttais pour continuer de regarder mon match, littéralement agressé par deux furies! Rosalie tentait de m’étrangler, Esmée elle tentait de m’arracher l’objet de la main que je tendais en l’air. Mon rire couvrait les menaces des filles tellement la situation m’amusait. Rosalie me murmura à l’oreille:
– « Je te propose une activité largement plus distrayante qu’un simple match! Et tu pourras faire rentrer ton joueur vedette sur le terrain! » Proposition tentante que je gardais tout de même en tête.
Esmée quant à elle jouait sur le plan affectif.
– «  Emmett, mon bouchon! Tu ne veux pas faire plaisir à ta chère maman? Cela fait tellement longtemps que nous n’avons pas regardé la télé tous les deux! »

Encore plus amusé, je me relevai du divan Rosalie sur le dos, Esmée accrochée à mon bras. Elles lâchèrent prise en apercevant la mine grave d’Edward en bas des escaliers.
– «  Ha ha! J’ai la télécommande! J’ai le pouvoir ! » M’exclamai-je avant de me retourner à mon tour vers mon frère.
–  «  Deux vampires arrivent vers la villa, je crois! Je ne sais pas se qu’ils cherchent, l’un est euphorique et ses pensées ne sont pas claires, mais sures. L’autre m’inquiète plus, il ne cesse de répéter que ce qu’ils font est une erreur. »

Esmée courut chercher Carlisle à l’étage. Ils arrivèrent et Edward expliqua à notre père la situation. Comme à son habitude il resta d’un calme exemplaire. Se dirigeant vers la porte et sortant sur le perron. Esmée le suivit calmement ayant une totale confiance en son mari.

Rosalie me prit la main quand je voulus sortir à mon tour. Je la regardai souriant en la tirant doucement en avant. Edward nous emboîta le pas. Nous restâmes un moment à fixer les bois, quand un son de moteur tournant sur le chemin de terre nous fit comprendre d’où ils arrivaient. Je sentis Rosalie se rapprocher de moi. Je savais pertinemment pourquoi elle faisait cela:
–  «  Ne t’en fais pas mon ange! Je ne compte pas foncer dans le tas. Pour une fois qu’il se passe quelque chose! » Je continuai de fixer la voiture qui ralentissait pendant qu’elle lançait un regard dur à Edward. Celui-ci lui fit un signe négatif pour la rassurer.

La voiture resta un moment au point mort avant que les portières s’ouvrent. Une petite femme en sortit du coté passager. Tout dans son allure était joyeux, le sourire qu’elle nous fit en nous apercevant suffit à me faire l’apprécier en un instant! Elle se tourna vers son compagnon qui sortit lentement à son tour de la voiture. Lui était grand, bien plus grand. Des cicatrices marquaient son visage, de toute évidence scarifications d’un lourd passé. Edward se crispa et me murmura:
–  «  l’homme nous évalue, tiens toi sur tes gardes ! » étrangement c’est vers lui que j’aurais voulu aller. Avec un peu de chance il serait plus partant qu’Edward et Carlisle pour des combats.

La femme, Alice, nous expliqua qu’elle et son compagnon, Jasper, vivraient avec nous. En entendant cela je ris de tant d’audace. Carlisle jugea le pour et le contre avant de décider de les accepter au sein de notre clan.

Quelques jours après leur arrivée, ayant accepté les conditions pour devenir Cullen pour Alice, et Hale pour Jasper. Seul moyen trouvé pour expliquer leur présence dans notre famille aux yeux des humains. Je décidai de faire en sorte que jasper trouve un peu plus ses marques que dans la chambre que nous leur avions donnée. Alice s’était habituée si facilement que nous nous posions des questions sur ses facultés à savoir tant de choses pour trouver sa place parmi nous. Jasper, quant à lui, nous fuyait aussi poliment que possible.

Je me proposai pour lui faire découvrir notre territoire. Il ne pouvait pas vivre sous le même toit que moi et rester tel un proscrit à l’étage. C’est pourquoi un matin à l’aurore je partis le chercher. Je n’eus pas le plaisir de le surprendre, il ouvrit la porte avant même que j’arrive dans le couloir. Il me regarda étonné pendant que je lui proposai:
–  «  Jasper! Je me suis dit que tu aimerais voir un peu notre territoire de chasse! »

L’arrivée de Jasper était pour moi l’occasion d’apprécier pleinement ce que ma condition de vampire m’avait donné. Jusqu’à maintenant Edward était un bon compagnon de combat mais Jasper promettait des affrontements mémorables.

Après tout, il était soldat! Et le programme que je lui avais préparé ne pouvait que lui plaire. Arrivé assez loin de la villa, il me stoppa en regardant autour de lui:
– «  Tout ceci est votre territoire? Mais il est bien trop grand pour un groupe aussi petit que votre clan! Vous n’êtes pas assez pour le défendre si un autre clan le convoite! Comment faites vous pour le défendre? »
Pendant qu’il posait ses questions d’ordre militaire, j’escaladai un amas rocheux scrutant les alentours.
– « Le défendre de qui? Nous étions 5 vampires et maintenant 7! Si tu me trouves un groupe dans le coin plus nombreux que notre Clan tu me fais signe! Crois-moi c’est bien assez pour que les nomades ne tentent rien. Et nous possédons quelques particularités que les autres n’ont pas! » Répondis-je calmement.
Jasper me parut des plus intéressés quand je formulai mon sous-entendu.
– « Particularités? Que veux-tu dire par là? Certains de vous auraient des … dons? » Je me mis à rire à gorge déployée !
– «  Mais enfin!! Tu n’as pas vu Rosalie? N’importe quel vampire qui passe dans les parages regretterait le fait d’être immortel et de ne pas pouvoir mourir pour en finir face à elle! Crois-moi! J’ai déjà du affronter ma femme de très mauvaise humeur … et je ne le souhaite à personne! »
Il approuva en silence pendant que je continuais ma recherche.

Après un moment passé à scruter les alentours, je bondis de mon perchoir pour arriver près de Jasper.
– «  Tu as l’air…. fébrile! Tu as vu quelque chose? Des vampires? » Ajouta Jasper.
Je le regardai en grimaçant.
– «  Tu aurais pas un problème relationnel avec nos semblables par hasard? Je te rassure tous les vampires du monde, et plus spécialement ici, ne sont pas des conquistadores dans l’âme! »
Il tourna la tête en fixa les bois autour de nous.

Sans attendre je plongeai dans les bois en appelant Jasper à me suivre. Il se mit en marche sans comprendre et me héla.
– «  Emmett! Je ne suis pas sur que se soit une très bonne idée! Un groupe de vampires ? Nous ne sommes que deux! »
Je me retournai en ouvrant grand les yeux.
– «  Vampires? … mais je n’ai pas parlé de vampires! »
– «  Ce n’est pas ce que tu as vu? Qu’est-ce qui peut te mettre dans un état pareil si ce n’est l’occasion d’un bon combat? »

Un large sourire se dessina sur mon visage.
– «  Mieux! Bien mieux ! Et nettement plus drôle … dans un sens! Un troupeau de caribous! Tu vas voir c’est hilarant ces bestioles! »
Je le pris par le bras et le traînai derrière moi. Il tenta de me faire stopper ma course à travers les bois mais malgré le calme qui m’entourait étrangement (oui, bon à l’époque je trouvais cela étrange une vague de calme dans un moment pareil!) mais l’exaltation de se qui nous attendait était plus forte.

Arrivé sur place, je tapai Jasper sur l’épaule en lui faisant un clin d’œil.
– «  Soyons méthodiques! Tu charges par l’Ouest et moi par l’Est! On isole les grands males. Attention! On ne touche ni au femelles, ni aux petits, c’est la règle. Quand tous les males sont réunis, le jeu commence. Des questions? »
Je lui laissai à peine le temps de répondre que je fondais déjà sur le troupeau d’herbivores, rugissant pour provoquer un mouvement de panique.

Courir pour le plaisir de courir et voir les proies fuir devant moi était un de mes moments de chasse préférés. Je me retournai dans la direction de Jasper qui était resté en haut de la colline à me regarder faire. Je lui fis un signe de la main pour lui dire de prendre son coté de l’immense troupeau que je m’amusais à fendre en deux.

Après avoir attendu un moment en me regardant faire je le vis bondir à son tour et faire le tour de l’autre coté, je remarquais dès le début qu’il avait l’étoffe d’un excellent chasseur. Il disparut un moment pour réapparaître à quelques mètres de moi, un large sourire aux lèvres.
– «  Comment tu fais ? »
Il poussa un grondement si puissant que le troupeau prit la fuite dans tous les sens. Je poussai un rugissement satisfait en le voyant participer.

Très vite les plus grands males étaient totalement isolés. Jasper et moi avançâmes lentement, nous regardant en coin. J’avais trouvé en lui un compagnon de chasse qui promettait des parties passionnantes!

C’est ainsi que notre première partie de chasse se déroula. Et beaucoup d’autres ponctuèrent notre quotidien depuis l’arrivée de mon frère.

Petit à petit je repris mes esprits, fixant toujours Jasper dans ses exercices. Lune de Miel était assis, regardant l’homme au loin, mais je ne savais pas s’il avait compris.
– «  Tu vois, comme quoi tu n’es pas le seul qui ait été rajouté à une famille … avec un tel point commun tu devrais t’entendre avec Jasper! Et puis si cela peut te rassurer il n’est pas très friand des ours? »
Je me mis à rire de cette vérité et découvris ma présence à Jasper qui se tourna dans ma direction.
– «  Emmett! » M’appela-t-il.
« J’ai trouvé un troupeau! Partant? Peut être que cette fois ce ne sera pas un match nul! »
Je me tournai vers Lune de Miel qui avait déjà repris la marche sur le sentier où nous étions arrivés, comprenant qu’un autre membre de ma famille m’appelait. Je le rattrapai et lui tapotai le haut du crâne.
– «  Aller Moony! On se voit demain, sois sage! Mange pas de castor ça te reste sur l’estomac mon gars! Et si tu vois des congénères ne te bats pas avec l’un deux… sauf s’ils l’ont cherché. Dans ce cas, tu mets une tôlée à toute la bande! » Je rigolai en le laissant partir de son coté, et rejoignis Jasper.

A suivre …

Publicités

16 réponses à “Les Chroniques d’Emmett Cullen 2

  1. hey Emmett !!! t’ecris super bien dis donc !!
    j’adore ta petite histoire , ça me fais bien rire !!
    moi aussi j’ecris , c’est ma passion =) (tu t’en fou peut etre ? )
    bon sur ce, bonne continuation. A quand la suite ?

  2. Merci bien Biiic’!

    Alors comme ça tu te passione pour l’ecriture? C’est intéressant tu ecris sur qui? ou sur quoi?

    La suite arrive ne t’en fait pas!

    Emmett

  3. euh… j’ecris un peu de tout … des petites fans-fics sur Rose et toi ( —rougis–) .

    En ce moment je planche sur l’histoire d’une adolescente qui a fugué de chez elle (mère insuportable !pere mort … )

    Je viens de lire la suite !!
    super!!
    mais je n’en attendais pas moins de ta part ! 😉
    Ta femme a-elle egalement un site avec des « chroniques  » ?

    BISOUS TEDDY BEAR !!

  4. ps : quand j’ai vu que tu m’avais repondu j’me suis mise a sautiller sur place comme une folle xD
    (pathétique, comme dirait ta femme 😉 )

  5. Alors comme ça on écrit sur ma vie … et celle de Rosalie? Serais tu … suicidaire? 😆

    J’espère que ma femme ne l’apprendra pas .. pour toi! 😉

    Ton histoire semble assez … noire! Tu est vraiment certaine de ne pas être dépressif? Non mais je demande on ne sait jamais! ^^’

    Et tu sais quoi…. moi aussi quand j’ai vu que tu m’avais laisser plein de commentaires j’ai sautiller sur mon siège mais… malheureusement sous mon poids le plancher a lâcher! XD

    Naaaaaaaan, c’est pas vrai! En faite j’ai juste taper du poing sur le bureau et il c’est effondrer d’un coté! * oups *

  6. cher Teddy bear

    tout d’abors JE NE SUIS PAS DEPRESSIVE !! 😀
    tout sauf ça !! mais j’avoue que je trouve ça marrant de me mettre dans leurs têtes xD serai-je un tantinet sadique ?? possible !

    hihi mon histoire ne s’arrete pas là (bon le debut est un peu noir je te l’accorde xD )

    oui, j’espere aussi que Rosalie ne l’apprendra pas … mais bon, j’voulais absolument vous faire avoir un gosse…Maintenant que je suis allée jusqu’au bout de mon idée , j’ai arrété !! ( hihi, je plaide ma defense si jamais Rose passe par ici ^^ )

    alors comme ça tu casse les bureaux maintenant ? pauvre Esmée … hihi nan elle a de la chance de t’avoir comme fils !!

    j’aimerai bien t’avoir comme frère … j’ai toujours voulu avoir un frère … ben peut-être pourrai-je seulement t’avoir comme ami ?

    une fois de plus : A quand la suite ? ( ^^ )

    bye Teddy !!

  7. Une télécommande ?
    hihi je n’avais pas compri que la télé existait déja en ce temps-la xD leger anachronisme si je ne m’abuse ^^

  8. Oui une télécomande!!! Tu ne crois tout de même pas que j’allais me leve a chaque fois pour changer de chaine!

    Si les télécomandes était déjà d’actualité à la date ou Alice et Jasper sont arrivés?

    Franchement tu pense vraiment qu’avec mon intéligence hors normes j’allais attendre que les humains trouve l’idée!!

    Elle était faite villa cette télécomande! ( héhé j’ai réponse à tous! XD )

    Pour ce qui est de la suite?

    Hé bien elle arrive!

    Emmett

    GOD SAVE THE BEAR

  9. Voilà! La télé aussi c’est de moi!!

    Le premier homme sur le lune? C’est de moi aussi!!! Son vrai métier était vendeur d’encyclopédie, il est venus a la maison … ma pris la tête je l’est envoyer en voyage très loin!

    MOUAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA …. Bon bah j’ai bien mérité une petite chasse moi!

  10. Yeaah, finiito la chrooonique with Jasperrrr,
    Comme d’hab, j’adoooooooooooore (les sushis ? xD) !
    Bon bon boon allez j’attaque celle de Roooosaliie quiii est siii joliiie mais tellement… on va dire que parfois elle est un peu agressive avec nous, pauvres humaines… Nooon j’ai riien dit ! xD
    Bref,

    Gooodbyye,
    Lillyyyy (Piaf ^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s